• Le groupe LE LOGEMENT au 2ème SALON DE L'IMMOBILIER TUNISIEN A PARIS
  • La Banque de l'Habitat crée une nouvelle catégorie d'épargne logement
  • 2009 commence, nos chantiers avancent
  • Le Groupe LE LOGEMENT lance sa 1ère campagne Radio
  • Mr Moncef Kôoli, Président de La Chambre Syndicale des Promoteurs Immobiliers de Tunisie :
    « il n’y a pas de mévente dans le secteur immobilier et les prix ne vont pas baisser »
  • Un projet s'achève, un autre commence
  • Banque de l’Habitat : prolongation de la durée de remboursement des crédits logement
  • La Banque de L'HABITAT crée une nouvelle catégorie de livret
  • La BH va baisser ses taux d’intérêt
  • Habitat Tunisie XIe Plan
    2,5 Millions de logements  en 2004 !
  • Sortie de la première promotion de syndics immobiliers professionnels
  • FOPROLOS - La Ministre de l'Habitat et de l'Equipement a publié le 14 mai 2007 l'arrêté suivant
  • Un crédit immobilier à 25 ans chez l'ATB
  • Les Crédits Immobiliers arrivent jusqu'à 20 ans
  • Le Foprolos 3 : le décret est publié
  • 50800 logements en 2007!
  • Rénovation du centre commercial ARIANA CENTER
  • Crédits immobiliers : plus de crédits en 2005!
  • Nouveau projet à Borj Louzir
  • Plus de pouvoirs aux syndics d'Immeubles
  • Projet de Loi Créant le Syndic Professionnel
  • CREDIMMO
    Pour accéder à la propriété
       BIAT
  • P.E.L. Tunisian Qatari Bank
  • LE NOUVEAU COMPTE EPARGNE LOGEMENT BT

     

    Le groupe LE LOGEMENT sera présent avec son stand et ses représentants de la direction générale, direction technique et commerciale pour présenter à la communauté tunisienne à l’étranger ses projets en cours d’achèvement de l’année 2013.

    Les Tunisiens résidents à l’étranger et tous ceux qui sont intéressés à l’achat d’un bien immobilier dans la banlieue nord de tunis sont aimablement invités à visiter notre stand.

    Les Algériens en résidence permanente en Tunisie étaient soumis lors de l’achat d’un bien immobilier à une autorisation du gouverneur .Ils viennent d’en être dispensés, exception faite des biens agricoles, par une note commune envoyée à tous les Receveurs des Finances qui sont désormais tenus à procéder à l’enregistrement des contrats de vente ou d’achat de biens immobiliers en Tunisie par des citoyens de nationalité algérienne sous réserve de :

    • Présentation par les citoyens de nationalité algérienne,parties prenantes dans les contrats, de la preuve de leur résidence légale en Tunisie,c'est-à-dire la présentation d’une carte de résident permanent en Tunisie en cours de validité lors de la rédaction du contrat.
    • Mentionner dans le contrat que le bien est destiné à l’Habitat ou à un usage commercial ou économique.


    .

    La Banque de l'habitat annonce la baisse à 5% fixe du taux du crédit normal associé au plan d'épargne logement.

    En effet, pour vous faciliter l'accès à la propriété en toute sérénité, la Banque réduit encore ses taux de crédit relatifs au plan d'épargne à 5% fixe au lieu 5,75 et de ce fait les intérêts bonifiées sur les comptes d'épargne logement seront à leurs tour baissés au taux de 3,5% l'an servis net d'impôts.

    Durant les premiers jours de la révolution, le secteur de l’immobilier a connu une baisse remarquable des ventes.

    C’est une stagnation tout à fait logique vu les événements que le pays a connus.

    C’est d’ailleurs une stagnation qui a touché la majorité des activités économiques.

    Cependant, depuis plus d’une vingtaine de jours, nous avons constaté une certaine reprise de l’activité.


    Les statistiques que j’ai montrent une reprise importante qui a concerné les différentes gammes de produits. Je pense qu’il n’y aura pas de crise de l’immobilier en Tunisie et il n’y aura pas de baisse de prix. Même s’il y aura une baisse des ventes, elle sera négligeable et ne menacera pas le secteur.



    Tarek Chaabouni PDG, « Le Logement »
    (article paru à l’Ecojournal N° 9 vendredi du 18 au 24 mars 2011 )
    Le financement immobilier «Tamouil Menzel» repose sur la technique de Mourabaha.
     

    La Mourabaha est un contrat incluant l’acquisition et la vente d’un bien au prix de revient majoré d’une marge bénéficiaire connue et convenue entre la banque et le client. Banque Zitouna achète le bien qu’elle revend à terme à son client moyennant une marge bénéficiaire convenue entre les deux parties. Cette marge de profit peut consister en un montant fixe ou en un pourcentage du coût d’acquisition initial dudit bien.

     
    • Financement direct allant jusqu’à 80 % du schéma de financement.

    • Financement non plafonné qui dépend de la capacité de remboursement du client.

    • Durée de remboursement allant jusqu’à 20 ans.

    • Taux de marge fixe sur toute la durée de remboursement.

    • Solution de financement validée par le Comité Charia
     
     

     

    Pour être conforme à la Charia, l’achat et la revente du bien doivent être réels et non fictifs. Le prix de revient, la marge bénéficiaire de la Banque et les délais de paiement doivent être préalablement connus, fixés et acceptés par les deux parties.

    L’opération de Mourabaha nécessite l’établissement  de deux contrats, un pour l’achat par la banque Zitouna auprès du promoteur, et l’autre pour la vente au client. Cela pose un problème fiscal de double imposition auquel la loi de finance 2011 devrait apporter une réponse.

    A noter qu’en finance islamique on ne parle pas de « crédit », mais d’achat et de vente ; on ne parle pas non plus de « taux d’intérêt » mais de marge bénéficiaire.

    Le taux de marge pratiqué par la Banque Zitouna pour l’achat d’un bien immobilier devrait se situer autour de 4 à 5% par an sur la base du coût d’achat. Le taux de marge sera fixe pendant toute la période de remboursement et sera calculée sur la base du coût initial d’achat du bien.

    Le site de la Banque ZITOUNA propose un simulateur qui permet au client de déterminer sa capacité d’accès au financement et de calculer ses échéances.

    Un rapport international vient récemment de classer 111 pays, selon le coût et la qualité de la vie dans leurs capitales. Précisons-le de prime à bord, que ce rapport et son classement, sont faits pour les expatriés. C’est donc un rapport important pour la Tunisie, comme pour d’autres pays, au moment où le tourisme de l’immobilier devient un créneau d’investissement à ne pas délaisser. On se souvient à ce propos du dernier salon tunisien de l’immobilier qui s’était déroulé en France et où les promoteurs immobilier tunisiens mettaient en avant, les bénéfices, pour les étrangers à acheter leur appartement en Tunisie.

    Ce rapport, vient confirmer cette nouvelle orientation et ce nouveau mode d’exportation, en faveur de la Tunisie. Ledit rapport, classe la Tunisie à la 83ème position des pays les moins chers au monde. La Tunisie se classe devant un pays comme le Maroc qui table beaucoup sur la vente de l’immobilier aux étrangers et les invite à venir vivre au Maroc et à y acheter propriété. Il est tout aussi important à cette occasion, pour les Tunisiens qui voyagent pour faire leurs courses au Maroc ou en Turquie, de noter que ces deux pays sont classés loin derrière la Tunisie. Le Maroc est à la 65ème place et la Turquie à la 50ème place. Presque tous les pays du Moyen-Orient, Qatar (41ème place), Koweït (55ème place), Bahreïn (62ème), Libye (70ème) et même l’Egypte (80ème), sont nettement plus chers que la Tunisie

    Source : African Manger, juin 2010.

    Le Groupe LE LOGEMENT a participé avec succès au Salon de l'immobilier Tunisien à Paris,du 4 au 6 juin;de nombreux visiteurs ont afflué au stand du groupe qui présentait plusieurs projets déja présentés en 2009(Résidences Les Mimosas aux Jardins d'El Menzah et NADA à Borj Louzir-Ariana) ainsi que ses nouveaux projets à La Soukra à l'extrémité ouest de la Commune de la Marsa.Outre les nombreuses personnalités tunisiennes et françaises,la délégation du groupe conduite par le PDG a répondu aux questions des visiteurs de différentes nationalités,tunisiens en


    plus grand nombre mais aussi français et algériens,l'intérêt de ces visiteurs a touché à l'ensemble des projets ainsi qu'au mode de financement, aux délais de livraison ainsi que sur les conditions de vie en général en TUNISIE,notamment le fisc et la Sécurité sociale.
    Ces nombreux contacts donneront d'excellents résultats surtout au moment du retour de nos compatriotes pour les vacances d'été.

    Le Groupe LE LOGEMENT sera présent et très en vue au Salon de l’immobilier Tunisien qui se tiendra à Paris du 4 Au 6 juin prochain à l’Espace Champerret ,Paris 17e(M° CHAMPERRET)

    Il y présentera ses nombreux projets dans différentes localisations du Grand TUNIS, La résidence LES MIMOSAS aux Jardins d’El Menzah déjà présenté au dernier Salon de 2009,ainsi que la résidence NADA à Borj Louzir (Commune de la Soukra,à l’ouest de la route Tunis-Bizerte) ainsi que les projets de ses filiales SADIG et L’Immobilière de l Ariana sur la Commune de La Marsa prés de Bhar Lazreg et dont le lancement commercial a été réservé aux visiteurs du Salon.

    Les Tunisiens résidents en France ou en Europe,ainsi que tous ceux qui sont intéréssés à acheter un bien immobilier en Tunisie,seront accueillis avec la compétence et la serviabilité qui caractérisent le doyen des promoteurs immobiliers en Tunisie .

    Le groupe Le LOGEMENT, pionnier de la promotion immobilière n’avait jamais construit sur le territoire de la Commune de la Marsa .Depuis le début de 2010, il élargit son offre sur le grand TUNIS Et plus précisément la banlieue en lançant la construction de 2 résidences de standing comportant des appartements du type Salon + 1 chambre jusqu’à Salon et 4 chambres.
    Il y aura même quelques duplex aux derniers étages avec de très belles terrasses avec vue sur la colline de CARTHAGE. La qualité habituelle des réalisations des 2 filiales du groupe LE LOGEMENT (La SADIG et L’IMMOBILIERE DE L’ARIANA) feront de ces spacieux appartements situés dans les verdoyants ombrages de la Soukra un lieu de vie très agréable. La vente de ces appartements commencera début mai 2010.

    Suite au Décret ministériel du 2 Décembre 2009, les plafonds du FOPROLOS sont relevés comme suit :

    • FOPROLOS 1 (Logement individuel surface inférieure à 50 m² collectif inferieur à 65 m² ; Revenu inferieur à 2 fois le SMIG

      • Plafond prix : 39 000DT
      • Plafond crédit : 35 000 DT, avec possibilité de bénéficier d’une subvention accordée de le Fond National de Solidarité « 26-26 » représentant l’autofinancement (10%) dans la limite de 4 000 DT

    • FOPROLOS 2 (Logement collectif ou semi-collectif d’une surface couverte de 75 m² ; Revenu Brut entre 2 et 3 fois le SMIG)

      • Plafond prix : 50 000 DT ou 667 DT/m²
      • Plafond crédit : 45 000 DT

    • FOPROLOS 3  (Logement collectif de 80 à 100 m², Revenu Brut entre 3 et 4,5 fois le SMIG)

      • Plafond prix : entre 54 000 et 67 500 DT
      • Plafond Crédit : 57 375 DT.
    Le SMIG 48 h hebdomaire est de 259 dinars par mois actuellement.

    (Février 2010

    la sadig, filiale du groupe Le Logement, a entamé dans le prolongement des Résidences El Kaouthar et El Fourat, la nouvelle résidence NADA, composée de 108 appartements répartis en 4 immeubles de 6 étages; il s'agit d'appartement S+2 et S+3, de type économique réalisés avec la qualité qui a fait la réputation du groupe.
     La remise des clés est prévue pour début 2011.

    (Juillet 2009

    Le groupe LE LOGEMENT, représenté par son P.D.G, Mr Tarek Châabouni et par son Ingénieur Chef des travaux, Mr Hasnaoui Amami sera présent au 2ème  Salon de l'immobilier Tunisien à Paris (SITAP) qui ouvrira ses portes du 12 au 14 juin 2009 à l'espace Champerret (Paris 17e).

    Le groupe invite tout le public et les amis aux stands 68-81(prés de l'aile réservée aux banques) à visiter les stands où ils trouveront conformément à ses traditions, écoute, attention et conseils.

    Merci d'avance,

    Tarek Châabouni 

    Catégorie Régime Montant d'épargne Montant crédit
    N 4 ans 24.000 dinars 53.000 dinars
      5 ans 24.000 dinars 67.000 dinars
      6 ans 24.000 dinars 83.000 dinars

    M. Brahim Hajji, PDG de la Banque de l'habitat, a déclaré à l'agence TAP que cette nouvelle décision présidentielle s'inscrit dans le cadre des mesures successives prises par le chef de l'Etat aux fins de promouvoir l'investissement, de faciliter les conditions d'obtention de prêts-logement et d'améliorer les conditions de vie des citoyens. Cette mesure vient renforcer les sept autres catégories de prêts-logement en vigueur au sein de la BH.
    La nouvelle catégorie "N" permet l'obtention d'un prêt d'un montant de 53 000 dinars pour une épargne de 4 ans contre un plafond de 40 000 dinars actuellement pour les catégories « M » et de 67 000 dinars pour 5 ans d'épargne contre 50 000 dinars actuellement.
    Le montant du crédit peut atteindre 83 000 dinars pour une épargne de 6 ans contre seulement 60 000 dinars actuellement. Ces crédits sont remboursables sur une période de 25 ans avec un taux d'intérêt préférentiel de 5,75 pc.
    La nouvelle catégorie de prêts bénéficiera aux personnes ayant un compte d'épargne logement d'un montant de 24 000 dinars (18 000 dinars actuellement).
    Cette mesure permettra en outre d'obtenir un prêt complémentaire d'un montant équivalent aux montants des premiers prêts mais avec un taux d'intérêt de 6,50 pc contre 7,50 pc auparavant.

    SOURCE: AGENCE TAP(13 MARS 2009)

    Le projet « Résidence LES MIMOSAS  » de la Société LE LOGEMENT, société-mère du groupe fondée novembre 1968, commencé fin 2008, avance à pas sûrs. La construction s’élève au-delà du sous-sol (voir photos). La réalisation du projet, qui se situe aux JARDINS D'EL MENZAH2, durera toute l'année 2009 et la remise des clés est prévue début 2010.

    Le 08 janvier 2009

    Top

    Mardi 23 Décembre à 7h 45 du matin, le premier spot radio, relatif à la Résidence EL habib à Riadh El Andalous, réalisation réussie techniquement et commercialement par L'Immobilière de l'Ariana, était diffusé sur les ondes de Radio Mosaïque FM. Rappelons que le projet est totalement achevé depuis fin Octobre 2008.
    Le groupe LE LOGEMENT, comme à son habitude, innove afin de contacter un public de choix à travers une radio qui a séduit la majorité des auditeurs du Grand Tunis.

    (Communiqué du 23 Décembre 2008)

    Les prix ont suivi une course folle et deviennent insupportables, une course qui ne s’arrête pas depuis l’indépendance. Est-ce qu’il n’y a pas risque de bulle immobilière qui pourrait éclater  et avoir une incidence réelle sur le secteur de l’immobilier en Tunisie ?

    C’est vrai. Les prix augmentent d’une façon folle. Ils augmentent d’une façon beaucoup plus rapide que l’inflation d’une façon générale.. Il y’a une inflation globale dans le pays qui a  varié au fil des années, mais qui est restée depuis plus de vingt ans assez raisonnable . En face, il y’a l’inflation dans le secteur de l’immobilier, causée par le prix des terrains, de la construction et de l’immobilier d’une façon générale. A mon avis, cette augmentation des  prix a été, sur les 20 dernières années, le double de l’inflation globale. Ceci est, à  mon avis vraiment insupportable, parce que la richesse et le revenu des ménages n’augmentent pas aussi rapidement et cela peut un jour avoir une incidence négative. Jusqu’aujourd’hui, nous avons pu sauver la mise grâce à deux ou trois causes principales.  D’abord il y’a la croissance démographique . et puis une grande partie des acquéreurs de logements neufs sont des gens qui achètent pour habiter et non pour spéculer. On parle de bulle immobilière et bulle spéculative, lorsqu’il y’a réellement de la spéculation, c'est-à-dire lorsqu’il y’a des gens qui achètent pour placer et spéculer, ce qui n’existe pas en Tunisie. La majorité des acquéreurs restent en effet des gens qui achètent pour habiter, c'est-à-dire des gens qui contractent un crédit avec un peu d’épargne et achètent un logement pour le garder, sans avoir l’intention de le vendre à la recherche d’une plus- value. C’est au contraire des personnes qui achètent pour se sédentariser et être propriétaires. Deuxièmement, une partie non négligeable de ces gens achètent un logement et le financent par la vente d’un autre logement qu’ils ont acheté durant les années 70 ou 1980. Donc l’augmentation qu’ils ont a subite sur le logement neuf à acheter, ils en ont également profité pour acheter un logement plus cher.

    Justement, n’y a-t-il donc pas risque que les prix de l’immobilier baisse alors qu’on  remarque  que la moyenne des loyers, qui sont un indicateur important de la conjoncture immobilière, commencent à se tasser et les prix du loyer n’augmentent pas aussi vite que le prix de l’immobilier neuf ? Cela ne pourrait-il pas inciter  les acheteurs à ne plus  s’endetter pour l’achat et préférer la location et entraîner ainsi un risque de mévente ou d’achat pour placement ?

    Je ne crois vraiment pas que les prix vont baisser. Le rythme de l’augmentation des prix du logement a, c’est vrai décroché depuis l’augmentation des coûts. Pour vous donner un peu une idée, l’acier par exemple a augmenté de 80% sur les 10 derniers mois. D’autres matériaux ont augmenté un peu moins, mais ils ont eux aussi augmenté d’une façon extraordinaire. Conséquemment, le prix d’un logement de standing est passé d’à peu prés 1000 dinars le m² à 1300 dinars. L’augmentation reste d’environ 25 à 30% sur les trois dernières années, c'est-à-dire que nous restons toujours entre les 7 et 8 voire 9% d’augmentation par an, alors que le coût de construction a presque doublé durant les cinq dernières années. Ceci est à expliquer par le fait qu’il y’a eu une limitation de marge des promoteurs, qui ont en effet profité de l’augmentation  de la densité de la construction . Par contre sur la stabilisation des prix du loyer, je suis affirmatif. La rentabilité à la location des logements a en effet baissé d’une façon extraordinaire parce que les coûts ont terriblement augmenté alors que les loyers sont indexés selon les revenus et que les gens louent en fonction de leurs revenus et de leurs salaires. Donc, la rentabilité qui a été entre 4 et 5% a baissé à seulement 3%. Il est cependant important de noter que le pourcentage d’acquéreurs de logements pour les mettre en location, c'est-à-dire sous forme de placement et sous forme d’investissement locatif, a toujours été marginal.

    N’y a-t-il pas d’entreprises qui ont eu de problèmes de financement ?

    Aucuns problèmes de la part des banquiers pour financer les promoteurs immobiliers. Au contraire, les banques se bousculent derrière les bons promoteurs.

    Les banques croient donc dans les bonnes perspectives du secteur immobilier ?

    Oui et je ne manque pas de préciser que les autorités monétaires ont très bien géré ce secteur depuis ses débuts. Elles ont été en effet très prudentes et très vigilantes. La BCT et le ministère des Finances, ont très bien géré le secteur de l’immobilier depuis longtemps et je les en félicite. Personnellement, en tant que président de la chambre syndicale des promoteurs immobiliers, j’en ai vu beaucoup réclamer la suppression du plafond des 40% [NDLR : les banques tunisiennes ne peuvent en effet pas faire crédit avec une mensualité au-delà des 40 % du revenu] car ils ne pouvaient pas emprunter plus. Je félicite ceux qui se sont tenu à cette règle. Ils ont été vigilants En Tunisie, tant que vous n’avez pas la capacité de rembourser, vous n’empruntez pas. C’est cela qui a sauvé notre pays de cette crise qui a frappé ce secteur là. Il faut aussi rappeler que la BH (Banque de l’Habitat) vient d’être citée en tant que meilleure banque en Afrique pour ce qui concerne l’habitat, elle l’a amplement mérité.

    Extraits de : www.Africanmanager.com
    Octobre 2008

    Top

    Alors que la est en voie d'achèvement et sera bientôt livrée à ses acquéreurs, le groupe LE LOGEMENT entame un nouveau projet sur les hauteurs des "JARDINS D'EL MENZAH". Selon la coutume, un jeune taureau a été égorgé sur les fondations du nouveau bâtiment. La vente commencera au courant de l'année  2009.

    (Octobre 2008)

     

    M. Abou Hafs Omar Annajîi, Président Directeur Général de la Banque de l’Habitat a annoncé, lors de la conférence de presse tenue le 3 juin dernier, l’entrée en vigueur des nouvelles mesures présidentielles relatives aux crédits logement, dès début juillet prochain. Cette mesure consiste dans l'augmentation la durée de remboursement des crédits logement en maintenant le même taux d’intérêt pendant toute la période.

    Concernant les crédits épargne logement, la période de remboursement passe à 25 ans contre 20 auparavant, avec un taux d’intérêt fixe de 6,75% pour les crédits normaux et de 7,5% pour les crédits complémentaires.

    Pour les crédits sur épargne logement « El Jadid », la durée de remboursement varie entre 10 et 20 ans selon la nature du régime. Quant au taux d’intérêt, il a diminué d’un point et varie entre TMM+2 et 8% fixe.

    Pour ce qui est des crédits directs, la durée de remboursement varie entre 15 et 20 ans contre 10 et 15 auparavant, avec un taux d’intérêt varient entre TMM+3 et 8,5% fixe « Notre objectif est d’améliorer la capacité de remboursement du client et de diminuer la charge », nous indique M. Annajîi. Mais n’est-il pas trop risqué de fixer le taux d’intérêt sur de telles périodes ? « Nous estimons que nous sommes arrivés à un niveau qui nous permet d’entreprendre ces mesures », nous répond-il.

    Il faut préciser que même les crédits alloués avant juillet 2008 seront concernés par les nouvelles conditions de remboursement. Dès le début du mois prochain, les nouvelles mesures seront appliquées sur le restant de ces crédits.

    M.O.M.

    webmanagercenter 05 06 08

     

    Top

    La Banque de L'HABITAT crée une nouvelle catégorie de livret qui donne droit à 100000 Dinars de crédit. La banque a donc lancé une nouvelle catégorie de livret Plan Epargne Logement aux caractéristiques suivantes :

    • Montant de l'épargne : 20000 Dinars
    • Période de l'épargne : 4, 5 et 6 ans
    • Crédit Normal : allant jusqu'à 60000 Dinars
    • Crédit Complémentaire : 40000 Dinars
    • Durée de remboursement : allant jusqu'à 20 ans

    Rappelons que le livret d'épargne logement donne droit à une rémunération de 5,25% l'an nette d'impôts, le plus élevé de toutes les formes d'épargne et donne droit au crédit à un taux de 6,75%.

    Top

    Une bonne nouvelle pour les postulants à un logement. La Banque de l’Habitat (BH) a été autorisée à réduire ses taux d’intérêt sur les prêts logements. Ces taux resteront inchangés chaque fois que la période de remboursement des crédits directs dépasse les 15 ans.

    La nouvelle a été annoncée, mercredi 26 mars 2008, à l’issue de l’audience que le chef de l’Etat a accordée au gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT).

    webmanagercenter.com  -  27/03/2008

    "Le secteur de l’Habitat occupe, incontestablement, une place de choix dans la politique de développement social et économique, compte tenu de son impact direct sur la stabilité et l’épanouissement des familles et des individus, d’un côté et de son rôle dans la promotion de l’emploi de l’autre.
    La démarche poursuivie jusque-là  a permis de réaliser des avancées significatives en la matière. En témoignent les résultats du dernier recensement général de la population et de l’habitat qui ont révélé que le capital foncier s’est élevé à 2,5 millions de logements en 2004 contre 1,8 million de logements en 1994, soit une évolution de 3% durant toute la décennie précédente. Cette évolution quantitative a été accompagnée d’une nette amélioration de la qualité de l’habitat.
    Ainsi, le taux des logements rudimentaires se situe à moins de 1% du parc logements, grâce aux interventions du Fonds National de la Solidarité d’un côté et de l’amélioration du revenu individuel de l’autre.
    Bien mieux, le Xème Plan de développement a permis la construction de 255,4 mille nouveaux logements moyennant un investissement de 6,7 milliards de dinars. En conséquence, le taux de la propriété de logements s’est accru à 78%.
    Des chiffres éloquents qui témoignent sans aucun doute d’une mue qualitative dans le secteur de l’habitat. Toutefois, de nombreuses problématiques restent posées nécessitant une réflexion approfondie et des actions soutenues. C’est le cas, par exemple, du coût de la construction des logements sociaux en particulier, la baisse du nombre de logements sociaux destinés à  la vente, la pression de la demande en ce qui concerne les logements réservés aux couches sociales à  faibles revenus à  l’intérieur des grandes agglomérations, l’insuffisance des réserves foncières, le manque d’investissements pour la construction des logements réservés à la location. . .
    Toutes ces nouvelles données devaient être, en tout cas, prises en considération dans l’actuel plan de développement pour mieux répondre aux besoins accrus en matière d’habitation.



    La nouvelle stratégie adoptée s’assigne pour objectif d’accroître l’offre de nouveaux logements par le truchement de la construction de 300 mille nouveaux logements dont 260 mille unités pour satisfaire la demande additionnelle et 30 mille pour remplacer les vieilles habitations, ce qui nécessitera un investissement total d’environ 10.100 millions de dinars. Le secteur privé aura la part du lion, en ce sens qu’il lui reviendra à réaliser, soit 281 mille logements pour un investissement total de 9,5 milliards de dinars, alors que les promoteurs immobiliers publics auront à  réaliser 18638 logements moyennant un investissement de 596 MD.
    Cela suppose l’aménagement de 5625 ha des terrains constructibles en milieu urbain. Le secteur privé est appelé à fournir la grande partie de ces terrains alors que l’Agence Foncière de l’Habitat procédera à l’acquisition de 1130 ha pour un total d’investissement de 121 MD, à l’aménagement de 1142 ha pour un total d’investissement de 308 MD et à l’élaboration des Études techniques et des plans directeurs pour des constructions sur une superficie de 1271 ha.
    En ce qui concerne le financement, la Banque de l’Habitat continuera à déployer des efforts intenses pour impulser le secteur, en allouant une enveloppe de 2,7 milliards de dinars pour financer les projets de promotion immobilière et une autre enveloppe de 2 milliards de dinars sous forme de crédits pour financer les nouveaux projets. "  

    Source BTP Net
    Août 2007

    Top

    Au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée,hier matin, à l'Hôtel de Ville de Tunis, M. Abbès Mohsen, maire de la capitale, a remis à la première promotion de jeunes promoteurs formés au métier de syndics immobiliers professionnels, les décisions d'affectation les habilitant à exercer dans des immeubles de Tunis.

    A cette occasion, le maire de la capitale a indiqué que l’organisation de cette session entre dans le cadre des orientations et objectifs du programme du Président Zine El Abidine Ben Ali «Pour la Tunisie de demain», relatifs au renforcement des composantes de la qualité de la vie, à la consolidation de l’emploi, notamment pour les diplômés de l’enseignement supérieur, et à l’encouragement des jeunes à prendre des initiatives et à exercer les nouveaux métiers.

    M. Abbès Mohsen a salué les efforts des parties qui ont contribué à l’élaboration de la première convention sur la profession de syndic immobilier professionnel, conclue entre la mairie de Tunis, l’Office national de l’emploi et du travail indépendant et la Banque tunisienne de solidarité (BTS). Il a, dans ce contexte, mis en exergue les efforts déployés par la municipalité de Tunis pour garantir la pérennité des activités des entreprises qui seront créées par ces jeunes promoteurs.

    La municipalité, a-t-il expliqué, va œuvrer pour les faire connaître, leur faciliter la conclusion d’accords avec les syndics d’immeubles et les encadrer lors du démarrage de leurs activités.

    Source : La Presse de Tunisie 22 6 2007

     

    Le plafonds des prix des logements neufs, réalisés par les promoteurs immobiliers agrées, et financés par le fonds de promotion du logement pour les salariés, prévus par les articles 5 (nouveau), 6 (nouveau) et 6 (ter) du décret n°77-965 du 24 novembre 1977, pris en application de la loi n°77-54 du 3 août 1977, est fixé comme suit:

    Type de logement

    Plafond du prix

    Logement social individuel : superficie couverte maximale 50 m²

    31.000 dinars

    Logement social collectif : superficie couverte maximale 75 m²

    41.000 dinars

    Logement collectif vertical : superficie couverte entre 80m² et 100 m²

    Entre 44.000 dinars et 55.000 dinars

    Tunis, le 14 mai 2007

     

    Une première en Tunisie : un crédit immobilier à durée de remboursement de 25 ans ! Jusque là, les crédits étaient plafonnés à quinze ans, à l'exception d'une seule banque qui en proposait pour 20 ans.

    C'est l’ATB qui vient d'annoncer ce crédit en mettant en exergue son caractère incroyable. Et à raison, car on ne s'attendait vraiment pas à cela. Mieux encore, la banque n’exige aucune ancienneté de compte et propose à ses fidèles clients titulaires de certains comptes d’épargne une bonification de taux.
    Cette initiative ne manquera certainement pas de booster le marché immobilier et de faciliter l’accès à la propriété. C’était le cas dans plusieurs pays européens, chaque fois que les banques proposent de nouveaux produits et de nouvelles durées pour les crédits.

    Le dernier célèbre cas en date est celui de banques espagnoles qui ont défrayé, il y a quelques mois, la chronique en plafonnant le crédit à … 50 ans !

    R.B.H.

    www.webmanagercenter.com

     

    La BIAT a lancé un produit nouveau, BIATIMMO, crédit qui finance la résidence principale du bénéficiaire dans l’ancien ou le neuf dans la limite de 80% avec un remboursement pouvant aller jusqu’à 20 ans.
    Par ailleurs, et en vue de financer l’immobilier à long terme, l’ATB a lancé un emprunt obligatoire à durée variable pouvant aller jusqu’à 25 ans. Un crédit à plus long terme pourrant être offert bientôt.

    Top

    le décret instituant une nouvelle catégorie de bénéficiaires du Foprolos vient d'être promulgué. il stipule que :

    1. Les salariés dont les salaires mensuels, toutes indemnités comprises, se situent entre 3 et 4,5 fois le SMIG peuvent bénéficier des prêts du Foprolos.

    2. Les prêts sont accordés aux conditions suivantes :
      - Le logement est un appartement de 80 à 100 m².
      - L'autofinacement du salarié est de 15% minimum.
      - Le prêt ne doit pas dépasser 210 fois le SMIG ni dépasser 85% du prix du logement. - La durée de remboursement est de 20 ans avec une année de franchise sans intérêts.
      - Taux d'intérêt : 6,75% l'an.

      Source : Journal Officiel de la République Tunisienne du 9 Janvier 2007

     

    Selon le "BUDGET ECONOMIQUE DE 2007", édité par le Ministére du Développement et de la Coopération Internationale en Novembre 2006, il sera construit 50800 logements en 2007 pour un montant d'investissement de 1748 Millions de Dinars. La part du secteur privé (Ménages et promoteurs immobiliers privés) sera de 48000 logements et 1638 MD. Les logements réalisées en 2006 seraient d'environ 47500.

    Top

    Centre Commercial ARIANA CENTER

    Le Centre Commercial et d'affaires ARIANA CENTER", propriété du groupe LE LOGEMENT, comportant 160 magasins et 115 unités de bureaux a été rénové en profondeur durant l'année 2006. 4 nouveaux portails ont été installés afin d'améliorer l'accueil et l'accessibilité du centre. La climatisation centrale (chaud et froid) a été améliorée par l’achat de nouvelles pompes et les ascenseurs ont été rénovés et embellis.

    Communiqué le 26 Octobre 2006

    Top

    Les banques tunisiennes ont accordé 2.569 millions de dinars de crédits au logement (achat de logements neufs ou anciens, rénovation ou extension de logements existants) en 2005 alors qu'elles avaient déjà prêté 2.265 millions de dinars en 2004, soit une progression remarquable de 13,4%. Les crédits logement ont représenté en moyenne 60% du total des crédits aux particuliers.

    Communiqué le 26 Octobre 2006

    Top

    Après plusieurs projets très réussis et qui ont rencontré un grand succès commercial, la société LE LOGEMENT, doyen des promoteurs immobiliers, entame un nouveau projet immobilier de catégorie économique. Il comportera 72 appartements de type salon + 3 chambres et 12 appartements de type salon + 2 chambres.
    La remise des clés est prévue fin 2007.
    Le début des inscriptions est prévu pour la fin du Ramadhan (septembre – octobre) 2006.  

    Communiqué le 11 septembre 2006

    Top

     

    Une loi récente approuvée le mois d'Août 2005 a apporté 2 nouveautés en matière de gestion d'immeubles en copropriété:

    - Les autorités locales, pourront, en premier lieu les maires, suppléer à l'absence de Syndic en nommant, pour une durée minimum de 6 mois un syndic professionnel (corps qui a été créé par cette loi) et ce en attendant l'Assemblée des Copropriétaires.

    - Les Syndics d'immeubles ont obtenu les moyens de se faire payer les cotisations des charges d'entretien en 24 heures.

    Top

    Le Conseil des ministres lors de sa réunion le 10 mai 2005 a examiné un projet de loi modifiant et complétant le code des droits réels. Le projet vise à instituer un cadre législatif approprié pour l'organisation de la copropriété des immeubles divisés par étages de manière à assurer l'équilibre entre l'exercice du droit de propriété individuelle et les exigences de la copropriété. Le projet vise également à créer l'institution du syndic immobilier professionnel régie par un cahier des charges et qui aura notamment pour attributions de veiller à l'entretien et à la maintenance des immeubles.

    Le Conseil a également examiné un projet de loi prévoyant la possibilité pour le gérant d'immeubles d'assurer, outre son activité de gestion immobilière, les fonctions de syndic immobilier professionnel.

    Cette mesure est de nature à soutenir les efforts visant à entretenir le patrimoine foncier existant et à le conserver.

    Source "Presse de Tunisie 11 Mai 2005"

    Top

    Retour